Ecoute

Dès 1998, j’ai suivi un parcours de base d’écoute centrée sur la personne. J’ai été très fortement interpellée par les trois attitudes fondamentales identifiées par Carl Rogers (très célèbre psychologue américain 1902-1987 qui est le précurseur des thérapies humanistes). Ce parcours, - suivi d’un deuxième, puis d’un troisième… - et ma formation à l’animation de tels parcours ont littéralement changé ma vie. Ces attitudes de base que j’ai acquises et que j’essaie de pratiquer chaque jour sont :

1) L’authenticité, c’est-à-dire être vraie avec moi-même et avec les autres. Être cohérente et en harmonie avec mes pensées, mon corps et mon ressenti.

2) La considération positive inconditionnelle : j’accueille l’autre dans ce qu’il est, ce qu’il dit, ce qu’il vit et sans aucun JUGEMENT de ma part.

3) L’empathie : je me fais proche de l’autre. Je l’écoute pour saisir et comprendre « comme si » j’étais à sa place, mais sans l’être.

Voici quelques infos sur Carl Rogers :

Carl Rogers fut l’un des plus éminents psychologues américains de sa génération. Il avait de la nature humaine une conception peu commune à partir de laquelle il élabora une psychothérapie originale qui lui donna une vision personnelle de l’éducation. Une certaine contradiction marque sa carrière. En effet, ses qualités personnelles ainsi que ses compétences en matière de psychologie sont largement reconnues, il est cité dans de nombreuses études comme l’un des psychologues américains les plus influents, et pourtant, sa démarche thérapeutique a provoqué de nombreuses controverses. Sa méthode était à l’image de l’idée qu’il se faisait de la nature humaine. Il considérait, en effet, que l’individu possède en lui une capacité de s’auto-actualiser qui, une fois libérée, lui permet de résoudre ses propres problèmes. Plutôt qu’agir en expert qui comprend le problème et décide de la façon dont il doit être résolu, le thérapeute doit, selon lui, libérer le potentiel que possède le patient (que Rogers préfère appeler « client ») pour résoudre par lui-même ses problèmes personnels. C’était là une conception de la thérapie qui ne pouvait que susciter la controverse, car elle allait à l’encontre de l’idée, généralement répandue au sein de la profession, que le patient, ou client, a besoin d’un spécialiste pour résoudre ses problèmes.

Pour plus d’informations sur Carl Rogers, cliquez ici

Je dispense donc des parcours d’écoute avec une co-animatrice. Nous transmettons aux participants, un savoir-faire et un savoir-être combinant théorie et pratique. Pour plus d’informations sur nos parcours d’écoute, cliquez sur notre site internet : www.akouo.ch

 

Bienvenue !

Présentation

Relation d’aide

Ecoute

Cérémonies

Conférences

Médias

Coordonnées

Accès